Investir en bourse peut sembler un peu décourageant pour le trader débutant, mais ce n’est pas aussi effrayant que cela peut paraître. Le trading boursier est une excellente alternative aux autres classes d’actifs, comme le Forex, par exemple.

Examinons ensemble les éléments essentiels du trading boursier.

1) Qu’est-ce qu’une action?

Une action, également connue sous le nom de part, représente une fraction de propriété d’une entreprise. Lorsque vous achetez une action d’une entreprise, vous achetez une petite partie de la propriété de cette entreprise. Les entreprises utilisent ces actions achetées pour lever des capitaux pour leur activité.

2) L’introduction en bourse (IPO)

Les entreprises qui souhaitent s’introduire en bourse afin de lever des capitaux et de stimuler leur croissance, réaliseront une première offre publique de vente (IPO), en faisant appel à un souscripteur et à une bourse. Les investisseurs institutionnels et les particuliers peuvent participer à l’introduction en bourse. Après cela, l’entreprise sera cotée à la bourse correspondante et ses investisseurs pourront acheter et vendre ses actions.

Les entreprises utiliseront les capitaux ainsi réunis pour développer leur activité. Une fois l’introduction en bourse terminée, les actions de l’entreprise seront échangées entre les acheteurs et les vendeurs externes. Les actions échangées pendant l’introduction en bourse sont appelées le marché boursier « primaire ». Les actions négociées après l’introduction en bourse par des acheteurs et des vendeurs externes sont connues sous le nom de marché de trading « secondaire ».

3) La bourse

Les actions et les parts sont achetées et vendues sur les marchés boursiers. Pendant la période d’introduction en bourse, la bourse agit comme intermédiaire entre la société qui émet les actions et le public qui les achète. La Bourse de New York est la plus grande du monde. 

Une fois la période d’introduction en bourse terminée, les traders et les investisseurs continueront à acheter et à vendre les actions de la société à la bourse, mais la société n’en tirera plus aucun profit.

4) Les ordres

Les marchés boursiers étaient autrefois un lieu physique où les investisseurs se réunissaient pour acheter et vendre des actions, en utilisant les salles de marché du monde entier, par exemple à New York, Londres ou Tokyo. Les prix des actions étaient souvent négociés entre les acheteurs et les vendeurs dans le cadre d’une vente aux enchères ouverte et en direct.

Aujourd’hui, la grande majorité des transactions se font en ligne. Les ordres d’achat et de vente sont passés par des courtiers, qui à leur tour, interagissent avec la bourse et exécutent les ordres au nom des investisseurs. La plupart des ordres de trading sont traités par des systèmes électroniques et utilisent également des algorithmes pour déterminer la séquence des ordres.

5) Les symboles du téléscripteur

Les actions sont répertoriées par des « symboles » ou des « tickers ». Ces noms de code facilitent grandement le processus de recherche et de communication pour toutes les parties.

Par exemple, le symbole du téléscripteur « MSFT » fait référence à Microsoft. Cela permet d’éviter les ambiguïtés. Ainsi, lorsque vous verrez un prix coté de MSFT ou un article qui fait référence à MSFT, vous saurez que les deux font référence au même actif: les actions de Microsoft.

6) Les indices

Les participants au marché suivent les indices boursiers connus, comme indication de la performance globale du marché. Trois des indices les plus populaires sont le Dow Jones Industrial Average (appelé le Dow), le S&P 500 et le Nasdaq Composite.

Le Dow Jones est un indice qui suit la performance des 30 premières entreprises américaines. Le S&P 500 suit les 500 plus grandes entreprises américaines en fonction de leur capitalisation boursière. Le Nasdaq Composite évalue les sociétés cotées sur le Nasdaq, il est donc fortement pondéré vers l’industrie de la haute technologie.

7) Le volume des transactions

Le volume quotidien est le volume combiné de toutes les transactions effectuées dans une journée. Les actions qui ont un volume quotidien élevé sont préférées par la plupart des investisseurs, car un volume élevé est synonyme de liquidité, de sorte que les traders peuvent acheter et vendre des actions facilement. Lorsque le volume d’un titre est faible, un investisseur peut ne pas être en mesure d’acheter et de vendre ses actions quand il le souhaite.

8) Quand acheter?

Les investisseurs achètent des actions lorsqu’ils pensent que le prix va augmenter au fil du temps. Beaucoup d’investisseurs achètent plusieurs actions, en se constituant un portefeuille, afin de mieux contrôler leur rapport risque-rendement.

9) Les dividendes

De nombreuses entreprises, en particulier les plus matures, versent des dividendes aux actionnaires. Un dividende est une part des bénéfices de l’entreprise, versée régulièrement aux investisseurs. Il est important de noter que les dividendes ne dépendent pas des fluctuations du cours de l’action.

Alors que le cours de l’action dépend de la pression d’achat et de vente, le dividende dépend de la performance interne en matière de bénéfices, ainsi que de la politique de dividende. L’entreprise peut choisir de réinvestir tous ses bénéfices, plutôt que de les distribuer sous forme de dividende.

10) Les fluctuations du prix des actions

Les cours des actions évoluent souvent rapidement pour toute une série de raisons différentes, telles que les facteurs politiques et économiques, les changements sociaux, les catastrophes naturelles, la couverture médiatique, les attentes des investisseurs et bien d’autres encore. Dans l’ensemble, les prix des actions fluctuent en fonction de l’impact de ces facteurs sur l’offre et la demande d’actions. Si l’offre dépasse la demande, les cours des actions auront tendance à baisser, donc lorsque la demande dépasse l’offre, on peut s’attendre à ce que les cours des actions augmentent.

Lorsqu’on négocie des actions, la difficulté consiste à déterminer quand la demande et l’offre sur le marché vont se déplacer, et dans quelle mesure. L’identification des opportunités de valeur fondamentale dans certaines entreprises n’est qu’une partie de l’équation. L’anticipation des événements extérieurs et des opinions des investisseurs est également un élément clé de l’identification des opportunités boursières.

Tradez dès maintenant